CHANTIER ACROBATIQUE
EN COURS...


"Vé la Ville" ancien nom de la Roque-en-Provence, la chapelle Sainte Pétronille, commencée au IIe siècle et terminée au XIIIe siècle, est juchée sur un éperon calcaire de 40 mètres de haut. A la suite de plusieurs intempéries et en raison de son ancienneté, la falaise a menacé l'église d'art roman, en occasionnant des chutes de pierres sur les habitations et la route départementale, juste en dessous. Alors, des travaux de réfection ont été lancés pour un coût de 500 000 euros.
Pour ce chantier qui n'est pas ordinaire, une équipe de spécialistes baptisés "Cordites" - des pros de l'escalade - se déportent sur la falaise et fixent un grillage de sécurité pour une durée estimée entre 25 à 50 ans.
"Ce filet métallique est ancré à la roche sur 6 mètres de profondeur par des barres de fer", résume l'entreprise Garelli, spécialisée dans les travaux acrobatiques.
La fin des travaux est prévue pour mi-janvier 2021.
La chapelle reste ouverte, elle continue à accueillir les cérémonies de mariages, baptêmes etc. Demandez la clé en mairie et vous voyagerez de plusieurs siècles en arrière.

Patricia Mosca


Retour Travaux